Que votre coeur ne se trouble point - Jean 14:1 (1)

lundi 31 août 2015
par  Steve BARNES
popularité : 6%

  • Date du message : 30 août 2015
  • Sujet : "Que votre coeur ne se trouble point"
  • Texte : Jean chapitre 14 verset 1 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes à Fréjus

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 39.2 Mo

Que votre cœur ne se trouble point (1).
Jean 14:1-14
Série : Enseignements dans la chambre haute
F30082015

Une première constatation que nous pouvons faire est l’usage de "Père" dans l’Evangile de Jean (+100x) et la moitié sont dans les chapitres 13-17 qui nous rapporte la conversation de Jésus avec ses disciples. Les Témoins de Jéhovah commettent une première erreur parmi tant d’autres, les unes étant plus sérieuses que d’autres, en insistant que nous devons appeler Dieu "Jéhovah". C’est par ce nom qu’il est appelé dans l’Ancien Testament. Jésus, par son enseignement et son exemple invite les disciples à l’appeler "Père". Lorsque Jésus donne une prière modèle aux disciples, il les enseigne à commencer par "Notre Père" . Jésus dit à Marie de Magdala : " va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu" (Jn 20:17). Jésus fait référence à son Père plus de 20 fois dans le seul chapitre 14. Dieu est pour le disciple de Jésus Christ, un père et surtout leur Père. En réalité, nous sommes sommés à n’appeler aucun autre notre père (Mat 23:9 ).

I. Les évènements qui troublent le disciple.

Le chapitre 14 commence par "Que votre cœur ne se trouble point". Comment peut-il dire que votre cœur ne se trouble point quand il avait été lui-même troublé juste avant de révéler qui serait celui qui allait le livrer. Nous ne pouvons pas éviter d’être troublés par ce que nous pouvons voir ou entendre mais nous ne devons pas rester dans cet état. Les promesses de notre Dieu nous rassurent.

Les disciples avaient plusieurs raisons pour avoir le cœur troublé bien que Jésus soit physiquement présent avec eux.

1) Jésus venait de leur dire que l’un d’entre eux aller le livrer (Jn 13:18-30). Ils n’avaient pas compris le signe qui permettait de le reconnaître. Chacun s’est mis à dire "Est-ce moi, Seigneur ?" (Mat 26:22). Chacun commence à douter de lui-même à part Judas qui a posé la même question pour faire l’innocent et voir si Jésus savait que c’était lui (Mat 26 : 25). Matthieu dit que les disciples étaient attristés.

2) Une seconde information troublante s’ajoute à la première. Jésus dit : "Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez ; et, comme j’ai dit aux Juifs : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant" (Jn 13:33). Celui sur qui ils comptaient le plus et pour qui ils avaient tout quitté, allait les laisser. Ils ont mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle dans leur perspective des choses. En réalité, il s’agit de choses annoncées d’avance .

3) Et comme si cela ne suffisait pas Jésus dit à Pierre en réponse à son expression de dévouement : "En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois" (Jn 13:38). Celui qui était leur porte-parole et meneur allait renier le Maître.

La situation devenait très sombre pour les disciples. Ils n’est pas étonnant qu’ils avaient le cœur troublé. Il vous est peut-être déjà arrivé d’avoir une avalanche de mauvaises nouvelles ou d’évènement comme Job et vous vous êtes demandé quand cela allait s’arrêter. Que faire quand on a l’impression que le monde s’écroule autour de nous ? Jésus a une parole pour ses disciples : "Croyez en Dieu, et croyez en moi" (Jn 14:1). Pour croire il faut avoir une parole de réconfort qui vient d’une personne en qui nous avons confiance. Le disciple de Jésus Christ a besoin d’une bonne connaissance de Dieu et de Jésus Christ s’il va persévérer dans cette marche avec lui.

II. Les vérités qui rassurent le disciple

Les paroles qui suivent cette première exhortations ont tellement bien rassuré les disciples qu’ils se sont profondément endormis dans le Jardin de Gethsémané le soir même . Que leur à dit Jésus ?

La première information réservée aux disciples de Jésus est qu’ils ont accès à "la maison de son Père". Il y a largement de la place pour les disciples et il est lui-même le chemin qui mène jusqu’à là.

Jésus leur parle de cette demeure céleste qu’il appelle "la maison de mon Père". Cette demeure est la cité qu’ont recherché les anciens qui marchèrent pas la foi (Héb 11:16 ; Ps 17:15 ; 23:6). Le fait de la demeure céleste est un thème qui est souvent repris par l’apôtre Paul (2Cor 5:2 ; Eph 2:6 ; Col 1:5 ; 2Tim 4:18 ). Jésus emploie 7 fois l’expression "mon Père qui est dans les cieux" dans l’évangile de Matthieu. Jésus prenait sérieusement cette notion du ciel. Dans Jean 6, Jean fait maintes références au fait que Jésus soit venu du ciel ou qu’il soit le pain qui est descendu du ciel. Pour Jésus, le ciel ou la maison de son Père est un lieu réel et non fictif ou imaginaire. Jésus a clairement dit à Nicodème qu’il venait du ciel et qu’il était le mieux placé pour en parler (Jn 3:13).

Les émotions de Jésus, en tant qu’humain, sont étroitement liées à ses pensées. Par moment il a pleuré devant la tombe de Lazare, il était troublé en pensant à la trahison de Judas, son âme était triste et angoissée dans le jardin de Gethsémané (Mat 26:37), et par ailleurs il a tressailli de joie en voyant ce que Dieu révélait aux enfants (Luc 10:21). Jésus parle avec assurance et confiance du fait qu’il allait se rendre chez son Père et qu’il reviendrait pour prendre ses disciples dans la maison de son Père (Jn 14:2-4). Il croyait en ce qu’il disait.

Non seulement que Jésus en parle comme c’était un lieu que nous devons rechercher ou un état auquel il faut aspirait mais il dit : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jn 14:6). Il est important d’être sûr que nous sommes sur la bonne voie surtout quand il s’agit de se rendre dans un lieu qui nous est nouveau. Rien de ce que nous rencontrons ne nous étonnera quand nous sommes sur le bon chemin mais il faut le suivre jusqu’au bout.

Les disciples sont premièrement rassurés parce qu’ils savent qu’ils se rendent dans la maison de son Père qui est dans les cieux et ils connaissent Le Chemin qui les y mènera. Avez-vous croisé ce chemin et le suivez-vous ?


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur