Une prière pour moi (suite) - Matthieu 6

lundi 20 juillet 2015
par  Steve BARNES
popularité : 7%

  • Date du message : 19 juillet 2015
  • Sujet : "Une prière pour moi" (suite)
  • Texte : Evangile de Matthieu chapître 6 versets 5-13 (Bible)
  • Prédicateur : Steve Barnes à Fréjus

Fichier MP3 à écouter en ligne

Fichier MP3 à télécharger

MP3 - 39.5 Mo

Une prière pour moi (suite)
Mat 6:9-13 ;
Série : Une grâce pour moi
F19072015

Nous avons vu la semaine dernière deux prières de Jésus pour les disciples. Ce matin nous essayerons de regarder à cette prière donnée par le Seigneur dans son Sermon sur la Montagne. Jésus ne veux pas que ses disciples prennent comme modèle la manière de prier des hypocrites parce qu’ils ne prient pas à Dieu mais pour être vus des hommes. Il ne veut pas qu’ils prient comme les païens qui s’imaginent qu’à force de répéter les mêmes paroles ils seront entendus et même exaucés. Jésus n’encourage pas le "storming" du ciel ou une "rafale" de prières pour mettre de la pression sur Dieu, c’est caractéristique des "réunions de puissance". Selon Jésus, la prière qui les surpasse toutes est celle qui est exprimée derrière la porte fermée dans la présence de son Père céleste. Nous n’informons notre Père de rien du tout, car il sait déjà de quoi nous avons besoin (v.8). Prier, c’est comme obéir, la performance peut-être excellente sans que l’acte soit apprécié de Dieu. Dieu regarde à la disposition du cœur. Je peut prier à Dieu ou obéir à un commandement de Dieu et pécher. Les prières des hypocrites étaient certaines très bien formulées mais Dieu n’en a pas tenu compte. Nous ne parlons pas du pécheur repentant qui s’approche de Dieu car dans ce cas Dieu s’approchera de lui. Dans Matthieu 6, Jésus enseigne comment un disciple doit prier ?

I. La prière du disciple

La prière de Matthieu 6:9-13 est appelé le "Notre Père". On l’appelle aussi parfois la "Prière du Seigneur". Mais elle n’est pas une prière que Jésus a prié. Il ne s’est jamais adressé à Dieu en disant "notre Père" mais toujours "mon Père" ou "Père". Il ’avait pas besoin de formuler les paroles contenues dans cette prière, elles ne s’appliquent pas à lui. Jésus dit aux disciples : " Voici donc comment vous devez prier" (Mat 6:9).

La prière est celle du disciple de Jésus. Ils ne doivent pas prendre comme modèle la manière de faire des hypocrites ou des païens. Tout ce que Jésus recommande est que le disciple recherche l’intimité avec Dieu ("entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret"). A part cela, Jésus se concentre sur le contenu de la prière et non la forme.

Si cette prière est celle du disciple, elle est uniquement pour le disciple et n’a pas lieu d’être prier pas celui qui n’est pas encore disciple ou qui ne vie pas la vie du disciple. La répétition de cette prière n’aura aucun effet sur Dieu si on n’est pas un disciple.

Jésus a enseigné aux disciples que la prière est adressée à "Notre Père". "Notre Père" n’est pas une expression de respect ou de politesse pour une personne, comme on s’adresserait au curé du coin . "Notre Père" souligne une relation. La relation est dans le sens vertical avec Dieu qui est Père ("Père") et dans le sens horizontal avec les autres enfants de Dieu ("Notre").

II. Le plan de la prière

Cette prière du disciple n’a pas été donnée pour être répétée mais pour servir de modèle à nos prières. Voici ce qu’une prière complète doit contenir :

1) Etre adressée à "Notre Père qui es aux cieux". Il est distinct de tous les autres que nous pourrions appeler "père". Il est celui qui est dans le ciel.
2) Exprimer l’adoration ("Que ton nom soit sanctifié"). Son nom est tenu à part et au-dessus de tous les autres. Il n’est Dieu parmi les dieux. Il a une place distinct dans ma vie et mes pensées. Le tabernacle dans le désert était sanctifié, il était au milieu du camp. Le nom de Dieu doit être central pour moi.
3) Affirmer l’autorité de Dieu ("Que ton règne vienne"). Je ne désir que le règne de Dieu et je ne veux surtout pas être un obstacle à son instauration.
4) Rechercher la volonté de Dieu ("Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel"). La volonté de Dieu est dominante dans le ciel. Elle doit l’être sur la terre et surtout dans ma vie.
5) Compter sur Dieu pour tous nos besoins ("Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien "). Je ne vais pas m’inquiéter sachant que Dieu pourvoira et à moi d’être fidèle dans le travail .
6) Entretien de notre communion avec Dieu et les frères ("pardonne-nous nos offenses , comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés"). Mes frères sont pardonnés avant que je prie. Voir versets 15 et 16. Je reconnais mes manquements aux exigences de Dieu et je suis généreux avec de ceux qui manquent à leurs engagements envers moi.
7) Reconnaître notre faiblesse ou tendance vers le mal : " ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin " . Le disciple prie pour la préservation du mal dans l’épreuve et durant l’heure de la tentation. Dieu ne tente pas (Jac 1:13) mais permet l’épreuve pour notre affermissement. Nous savons que de nous même nous ne pouvons pas résister à la tentation.
8) Déclarer que nous lui reconnaissons le règne ,la puissance et la gloire du Père céleste.

Cette prière est difficilement égoïste parce que les requêtes sont à la première personne du pluriel "nous" : "Notre père", "donne-nous", "pardonne-nous" et "ne nous induis pas", "délivre-nous". Ce que nous demandons nous le faisons en incluant les autres.

Il est important de glorifier Dieu et de lui rendre grâce (Rom 1:21) dans nos prières.


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur